LA PREHISTOIRE – Le Néolithique (3)

Le Néolithique : Age de la pierre polie. 

Le climat et interglaciaire c’est-à-dire comme le climat actuel, de plus la géographie des continents est la même qu’aujourd’hui.

Néolithisation (révolution lithique) 

                           –>Terme mal approprié car c’est une évolution progressive.

-          polissage de la pierre

-          changement de l’économie (chasseurs cueilleurs à agriculteurs éleveurs)

-          sédentarisation

Inventions : 

-          Le polissage de la pierre permet d’utiliser des roches tenaces (dolérite) contrairement au silex. Le polissage rend les roches résistantes ce qui permet l’abatage des arbres avec l’herminette et la hache. De cette façon, les forêts sont défrichées et ils peuvent cultiver la terre et construire leurs maisons. On a retrouvé des haches en roches précieuses perforées d’un trou qui n’ont jamais été utilisées.

-          Céramique : fabrication de récipient en terre cuite (argile+eau+dégraissant (sable ou végétaux). C’est la première invention faîte avec des matières qui n’ont pas été trouvées directement dans la nature. Elle sera utilisée pour stocker les graines. Chaque culture va avoir des décors particuliers sur leurs céramiques, les formes vont se différencier. On observera une évolution des modes au niveau géographique et au niveau chronologique.

-          Le tissage (conservé que dans les milieux anaérobies). Les témoins sont principalement les outils qui ont servi à la fabrication.

-          Outils : faucille, meule, l’araire.

Changements économiques : 

L’agriculture et l’élevage ont été détectés grâce à la palynologie. On a pu ainsi déterminer que l’Homme a choisi seulement les espèces qui l’intéressaient comme le blé qui ne perd pas ses grains. La première semence a été découverte au Proche Orient : orge, amidonnier (blé), engrain (blé). En plus des céréales, des légumineuses sont cultivées. Le seigle et le millet sont les cultures caractéristiques de la France au Néolithique.

La torréfaction est une méthode qui consiste à griller lentement les graines qui vont se conserver plus longtemps (même aujourd’hui, on retrouve des céréales torréfiées conservées).

De plus on observe une spécification du travail du silex mais pas de la céramique qui n’en est qu’a ses débuts. Ex : silex de Grand- Persigny qui  a une couleur miel et qui est de très bonne qualité.

Animaux domestiqués : 

Le mouton et la chèvre puis le bœuf et le porc. Ces espèces ont été importées en Europe par les migrations. Cette domestication permet la production de lait et de laine ainsi que l’utilisation de la force de traction. On sait qu’une espèce est domestiquée car son ossature est plus petite de plus on observe des déformations (ex : déformation des pieds des bovins du au piétinement). Le cheval est domestiqué au troisième millénaire c’est-à-dire beaucoup plus tard.

Nouveaux comportement sociaux : 

Le premier village sédentaire a été retrouvé au Proche orient. Il est composé d’une dizaine de maison conçues pour durer tout le temps car stable.

La première habitation sédentaire en France est dans le Nord. Lors des fouilles, on retrouve des traces noires des poutres qui se sont décomposées sur place. Elles étaient faîtes avec du torchis fait avec de la paille et des branches de bois. On a retrouvé des maisons de plus de 50 mètres de long (plusieurs familles y habitaient) avec une forme rectangulaire.

On y trouve trois espaces :

-          Entrée qui mène au grenier

-          Espace de vie

-          Etable

Dans le Midi on a retrouvé des maisons faîtes en pierres sèches sans mortier pour les tenir (Garigue).

Quand un village a été quitté précipitamment, des objets sont laissés sur place et conservés sur les lieux.

Tombe : 

Les cimetières sont implantés dans les villages. On observe des sépultures individuelles en pleine terre qui sont souvent accompagnées d’objets funéraires comme des vases, des colliers, des haches, des bracelets ce qui permet de trouver des inégalités  et donc différents statuts.

Exemples :

-          Table des Marchands de Locmariaquer (tombe collective mégalithique)

-          Gavrinis

-          Basoche-sur-Vasles (pas de grandes sépultures avec beaucoup de personnes)

-          Hypogées (grottes artificiellement creusées)

Ensuite, l’individu reprend totalement le dessus sur le groupe et ne trouve que des sépultures individuelles.

Au Mégalithes de Carnac, on a trouvé des trous de poteaux traduisant la présence d’une superstructure au dessus des menhirs. Il est certain qu’il y a une orientation astronomique.

Pratiques symboliques : 

Idole avec des statuettes de femmes le plus souvent sans têtes. On trouve aussi de vrai statue menhir qui représente des hommes et des femmes parfois grandeur nature.

Pratiques : 

La trépanation est fréquemment pratiquée et on n’en connaît pas la raison.



Laisser un commentaire

Libellules et Ascalaphes au... |
Concepteurs systémiciens |
Sciences on lit ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tosnordiques
| tos2008
| La main qui pense ا&...